Saint-Amans-des-Côts

Lesvillages

Saint-Amans-des-Côts

Saint-Amans-des-CôtsLe village est construit sur le plateau de la Viadène, sur les contreforts de l’Aubrac, entre la Vallée du Lot et les Gorges de la Truyère.

Culminant à 730 mètres, le bourg s’est développé autour de l’ancien village bâti près de l’actuelle église.

La production hydro-électrique a modifié le climat économique en créant des plans d’eau importants, en favorisant ainsi le développement du tourisme. (implantation de campings, pratique des sports nautiques, de la pêche…)

Campouriez

Campouriez est un pays de vallon. Le nom de Campouriez est étroitement associé à la culture de la vigne, ce qui fait déjà ressortir sa singularité au sein du canton de St Amans des Côts.
Ce pays de vignobles, au relief vallonneux et aux pentes boisées, est un attrait touristique indéniable, et le village proprement dit est niché au centre d’un triangle formé par les Gorges de la Selves, du Gouzou et de la Truyère.
A voir également, le site de Bez-Bédène, son église fondée au milieu du XIème siècle par Saint Gausbert, son pont, ses randonnées.
A l’intérieur de l’église vous admirerez un remarquable retable du XVIIIème siècle figurant les mystères du Rosaire ainsi qu’une exposition de vêtements sacerdotaux anciens des XVIII et XIXème siècles.
Durant la saison estivale, dans l’ancien presbytère réaménagé vous découvrirez une exposition de peintures.

Florentin La Capelle

Commune ayant son point le plus bas à Leth (240m) et son point le plus haut au Puech de Montabès (774m), ancien oppidum offrant un magnifique panorama, avec sa table d’orientation et son groupe d’arbres visible de très loin.
Le village est situé à flanc de coteau, son château relaté dans de nombreux documents, en ruines à la fin du XVIIIe siècle, a maintenant disparu ; son église Saint-Laurent datant de la fin du XVe siècle avec laquelle le château communiquait par un souterrain qui servait de refuge aux habitants lors des pillages effectués par les Grandes Compagnies qui terrorisaient la région au Moyen-Age.

Huparlac

Huparlac se trouve au centre de la Viadène, carrefour qui unit les cantons de Saint-Amans-des-Côts, Ste-Geneviève-sur-Argence et Laguiole. Patrie du poète Fromen, le village ne connut son importance qu’à la fin du XVIIIe siècle et surtout dans la seconde moitié du XIXe siècle, avec la création d’axes routiers importants. De ces époques datent de belles demeures, notamment la Maison Noël, type Louis XV dont une partie sert aujourd’hui de mairie. On peut y voir un bel escalier à balustre et moellons de chêne.

Montézic

Nous trouvons ici la localité du canton ayant le plus de lettres de noblesse. Au Moyen – Age, au pied de son château fort (aujourd’hui détruit), propriété et résidence d’été des Comtes de Rodez, vivait une importante population bénéficiant de larges franchises et qui comprenait notamment une garnison militaire, plusieurs consuls « Ayant droit de porter chaperon », notaires, artisans et commerçants confortés par l’importance d’un marché hebdomadaire reconnu et de caractère régional.
Longtemps à vocation essentiellement agricole, la commune de Montézic a su maintenir son artisanat local et se diversifier notamment par l’implantation d’une unité de fabrication de couteaux de Laguiole et grâce aux emplois créés par la centrale EDF, centrale hydraulique des plus puissantes au niveau national.

Saint-Symphorien-de-Thénières

La commune est essentiellement à vocation agricole avec une activité touristique assez importante sur Saint-Gervais, grâce au camping 3 étoiles et au plan d’eau de 16 hectares, où l’on peut s’adonner aux activités nautiques.

Parmi les monuments à visiter, on peut citer l’église de Saint-Symphorien-de-Thénières du XIIème siècle, ainsi que celle de Saint-Gervais du XVème siècle.
Et pour profiter d’un merveilleux panorama sur les Monts du Cantal et de l’Aubrac, il faut se rendre au point culminant du canton qu’est le site de Thénières, à 943 mètres d’altitude, où se trouvent les vestiges de l’ancien château du XIIème siècle.