069

Sitesnaturels

Sur les contreforts de l’Aubrac, au bord des Gorges de la Truyère et de la Vallée du Lot, le canton de St-Amans-des-Côts vous offre un paysage aux multiples visages.

Le plateau de la Viadène culmine entre 700 et 900 mètres et offre de vastes pâturages où l’élevage bovin prédomine. En quelques kilomètres le paysage se modifie pour donner une vue d’ensemble de plus en plus pittoresque, l’altitude passant rapidement de 600 à 200 mètres. On rejoint ainsi le « Pays des Côtes » dit « Pays Coustoubi », où croissent châtaigniers, vignes et arbres fruitiers.

La dixième voie romaine

Selon les linguistes, le mot « Viadène » est composé de la racine « via » signifiant route et du suffixe « dene » se traduisant par dixième.
Il s’agit semblablement d’une voie romaine avec routes empierrées et ponts « romains » devenue chemin de St Jacques de Compostelle – reliant le Puy en Velay à la Galice – avec croix et ponts « romieu » (pèlerin en occitan). Nous retrouvons les traces d’une voie romaine du côté de Bez-Bédène et Campouriez.

Un terre agricole

Le plateau de la Viadène offre de vastes pâturages où l’élevage bovin prédomine. Il compte parmi ses plus beaux atouts, une race, « la race Aubrac », des vaches allaitantes reconnues pour leur rusticité, facilité de vêlage et aptitudes maternelles. Qualités de la race et organisations des hommes (associations, groupement, Herd-Book…) avec à la clé, la sélection des animaux font de l’élevage la première activité économique du plateau.
En quelques kilomètres, la Viadène se décline en coteaux jusqu’au Lot, c’est le « pays des Coustoubis » : des pentes sur lesquelles croissent vignes et arbres fruitiers, châtaigniers et produits mâraichers.
Surplombant la rivière, le vignoble bien que modeste – à peine quelques 9,5 hectares de vignes – donne un bon vin de pays. Un délicieux nectar dont les cépages parlent la langue d’Oc, ils s’appellent Mansois et Négret de Banhars.

Nos sites naturels

Roc du ChienPlusieurs sites naturels donnent un attrait supplémentaire à notre région. De nombreux points de vue offrent un panorama exceptionnel aux promeneurs, tels que le Puy de Montabès (ancien oppidum), le château de Thénières du XIIème siècle, le Pic du Castel…
Non loin de là, se dessine la presqu’île de Bez-Bédène, un village bâti sur un éperon rocheux, qui a gardé son aspect à la fois sauvage et pittoresque.
N’oublions pas en bordure des Gorges de la Truyère, le site du Saut du Chien, une cascade d’eau et de granit, un canyon unique en Aveyron.

Le Saut du chien

Le site du saut du chien est une succession de cascades dans un chaos granitique où coule le petit ruisseau de la Plane. Outre les diverses légendes, le nom de ce lieu privilégié est dû à ce grand rocher que l’on peut voir au pied d’une cascade surmonté d’une pierre en forme de tête de chien.
Deux plates formes ont été spécialement aménagées en surplomb, ce qui permet aux promeneurs de découvrir un peu mieux ce décor pittoresque, d’apercevoir en contre bas la retenue de Couesque sur la Truyère, et également sur un piton, de l’autre côté, le petit village de Valon avec son château datant du XIIe siècle. Vous pourrez découvrir la flore locale en empruntant le sentier botanique situé sur le circuit de randonnée pédestre du Saut du chien.
• Randonnée possible de deux heures, balisage jaune, au départ de l’atelier de bijoux Lyseth Création à Monnès
• Promenade de 20 minutes (aller-retour) à pied, depuis « Le Laux » (au hameau de Liaussac, tourner à gauche).
(Prendre la D97 direction Montézic, puis la D504 direction Saint-Gervais).

Le Pic du Castel

Lieu où se trouvait autrefois un château, propriété et résidence d’été des Comtes de Rodez.
Situé à 755 mètres d’altitude, le pic du Castel, offre un large panorama sur les Gorges de La Truyère, sur le plateau de l’Aubrac et sur les monts du Cantal. Vous pouvez y accéder à pied par le sentier de randonnée, ou en voiture jusqu’au parking situé à proximité. De son sommet il est facile de s’y repérer au moyen de la table d’orientation.
(Prendre la D97 pour se rendre à Montézic depuis Saint-Amans-des-Côts).

Le Puy de Montabès

Le Puy de Montabès ou Puech de Montabès, situé sur la commune de Florentin La Capelle, culmine à 774 mètres. Cet ancien oppidum aurait servi de relais à la pénétration romaine, comme le laisse croire les traces historiques retrouvées sur les lieux.
De sa cime vous découvrirez une vue étendue sur l’ensemble de la région avec ses villages typiques, son paysage aux multiples vallons ainsi que l’éperon rocheux de Bes-Bédène.
(Prendre la D97, direction Estaing, puis tourner à droite, direction Florentin, puis la D652, direction Banhars).

Nos lacs et rivières

cascadeL’économie traditionnelle se traduit depuis des temps immémoriaux par l’usage de l’eau. Foulons, scieries, forges et moulins fonctionnaient grâce à son énergie.
Aujourd’hui l’aménagement de nos cours d’eau permet de produire de l’électricité, tout en s’intégrant au paysage et en favorisant le développement touristique, avec la création de nombreux lacs et plans d’eau.
Ce mariage réussi a donc permis la création de trois bases nautiques qui vous permettent de faire une grande variété d’activités allant des plus reposantes aux plus sportives.
La pêche, qui autrefois se révélait nécessaire aux habitants de la région, a aujourd’hui une toute autre destination, celle du loisir et de la détente…

Retrouvez toutes les informations sur les lacs sur la page des activités nautiques.